Au début, nous sommes huit collaborateurs. Le siège est installé dans l’ancienne teinturerie Sittertal à Saint-Gall, un bâtiment industriel vétuste. Aujourd’hui, nous travaillons dans notre propre bâtiment moderne et nous comptons 48 collaborateurs, dont trois apprentis.  

Plus de 450 villes et communes font désormais confiance à innosolvcity. Ensemble, elles totalisent 3 millions d’habitants. En outre, 530 fournisseurs d’énergie et d’eau misent sur la solution innosolvenergy. Cela représente plus de 2,9 millions de places de mesure. Nous sommes fiers et reconnaissants de ce succès. 

En tant que développeur de logiciel, innosolv n’est pas touché par la crise du coronavirus sur le plan financier. C’est pourquoi nous voulons être solidaires: à l’occasion de notre anniversaire, nous avons donné à nos clients la possibilité de choisir s’ils voulaient une serviette de bain en cadeau ou préféraient qu’innosolv fasse un don à Caritas. Le succès de cette opération a dépassé nos espérances: 425 personnes, soit près de la moitié des réponses, ont voté pour un don de 20 CHF! Nous versons donc 8 500 CHF à Caritas et soutenons ainsi les personnes les plus vulnérables de la société. 

Nous souhaitons remercier de tout cœur nos clients pour leur fidélité depuis des années. Nous vous garantissons que nous allons continuer de nous dépasser pour de bons logiciels. Promis! 

La RTB a externalisé ses données d’énergie et l’échange de données, comme le font de nombreux fournisseurs d’énergie. Le déploiement des Smart Meter est maintenant imminent. Le Head-End-System pour la RTB sera exploité par l’entreprise e-sy AG. Cependant, la RTB s’occupe désormais de sa propre gestion des données énergétiques (EDM).

innosolv: Qu’est-ce qui vous a décidé à prendre en charge vous-mêmes l’EDM?

Laszlo Körtvelyesi: Nous apportons le savoir-faire chez nous. Ainsi, nous nous préparons aux défis futurs, tels que l’ouverture complète du marché de l’électricité. Pour l’EDM, nous utilisons innosolvenergy. Avec l’introduction du module «Séries chronologiques», nous devons également organiser nous-mêmes l’échange de données avec les partenaires commerciaux (SDAT) et les processus correspondants. Nous sommes bien sûr conscients de cela.

innosolv: Qui est responsable de l’EDM et du nouveau module? Avez-vous engagé des experts supplémentaires?

Körtvelyesi: J’ai accompagné moi-même l’introduction, car je suis le plus familiarisé avec innosolvenergy et l’EDM. L’effort pour le contrôle quotidien et pour le travail avec les processus mensuels est faible. Ces tâches sont généralement prises en charge par notre chef d’équipe Administration Marc Hunziker. Dans des cas particuliers ou lorsque des problèmes surviennent, il fait appel à moi. À l’heure actuelle, il n’est pas nécessaire d’augmenter le personnel.

innosolv: Comment avez-vous procédé pour organiser l’EDM en interne?

Körtvelyesi: Tout d’abord, nous avons transféré l’ancien «monde EDM» avec environ 40 mesures lues à distance ainsi que l’échange de données avec les acteurs du marché (SDAT) vers le module «Séries chronologiques» d’innosolvenergy. Jusqu’à présent, l’EDM et le SDAT étaient entièrement externalisés.

Maintenant, nous sommes en train d’acquérir une première expérience avec les points de mesure physiques et virtuels, et nous développons un savoir-faire jusqu’à ce que le grand nombre de Smart Meter fournisse des données de mesure. Nous commencerons le déploiement en mai. D’ici 2024, nous équiperons environ 7 000 places de mesure de Smart Meter. Il en résultera une énorme quantité de données de mesure, que nous voulons centraliser dans un seul système.

innosolv: Quelle a été votre expérience de la transition? Et que devraient prendre en compte les autres fournisseurs d’énergie lors de l’introduction du module «Séries chronologiques»?

Körtvelyesi: Le «paysage EDM» existant devrait être transféré à innosolvenergy de manière à ce que les bilans énergétiques et de réseau correspondent à ceux du système précédent. Une fonctionnement parallèle d’un à deux mois doit alors impérativement être prévu.

Voilà comment cela s’est passé chez nous: au début de chaque mois, l’échange de données (SDAT) a commencé avec les valeurs quotidiennes d’innosolvenergy. Mais les processus mensuels (5e et 10e jours ouvrables) ont été exécutés par le système précédent. Nous avons eu des expériences positives avec cette approche. Nous avons eu suffisamment de temps pour résoudre les problèmes d’envoi des données de mesure aux partenaires commerciaux. En outre, nous n’étions pas en retard sur les délais.

La personne qui introduit les «Séries chronologiques» a besoin de personnel suffisant pour cela, c’est évident. Et elle doit connaître les spécificités des points de mesure physiques et virtuels dans la zone de desserte – constructions RCP, agrégations, points de transfert du réseau, etc. Cela facilite la coopération avec le partenaire commercial.

Les responsables informatiques sont bien sûr également impliqués dans ces projets. Ils doivent établir les liaisons pour la communication avec les partenaires commerciaux et activer les ports nécessaires.

innosolv: Les processus ont-ils fonctionné immédiatement pour vous? Et comment étiez-vous supervisé?

Körtvelyesi: Nous avons probablement été l’un des premiers clients à introduire le module «Séries chronologiques» avec échange de données «à chaud» (SDAT). C’est pourquoi nous avons également découvert quelques petites faiblesses ou lacunes. Pendant tout le processus de mise en œuvre, nous nous sommes sentis très bien soutenus, tant par notre partenaire commercial transformIT que par innosolv. Lorsque des problèmes surgissaient, les partenaires réagissaient toujours rapidement et trouvaient une solution.

innosolv: Le nouveau système est-il facile à utiliser?

Körtvelyesi: Le module «Séries chronologiques» est parfaitement intégré dans innosolvenergy. Nous nous sommes rapidement familiarisés avec les nouvelles applications partielles.

innosolv: Le projet est-il terminé?

Körtvelyesi: Pas encore tout à fait. La prochaine et dernière étape consiste à mettre en œuvre l’interface «Connecteur HES» nouvellement développée par innosolv. Cela nous permet d’importer les données des Smart Meter à partir du HES directement dans innosolvenergy. Nous n’avons donc pas besoin d’autres interfaces avec les systèmes environnants. Et nous pouvons également connecter le portail client pour la fourniture de données de la courbe de charge avec innosolvenergy.

Représentation schématique: voici comment travaillent les plateformes Smart Meter et innosolvenergy ensemble.

innosolv: Vous avez décidé de travailler avec votre propre EDM et avec les «Séries chronologiques» – comment vivez-vous ces décisions?

Körtvelyesi: Nous avons choisi exactement le bon moment pour introduire le module «Séries chronologiques» – juste avant le déploiement des Smart Meter. Nous estimons aujourd’hui être parfaitement équipés pour répondre aux exigences futures du marché de l’électricité, telles que les processus de changement automatisés et les modèles tarifaires dynamiques.

Je remercie tous les partenaires pour la réussite de ce projet. Je tiens également à remercier notre ancien prestataire de services EDM: il nous a toujours soutenus.

innosolv: Nous vous remercions de nous avoir accordé cet entretien et votre confiance!

Laszlo Körtvelyesi, directeur général RTB Wildegg